Lycée Français de Madrid
sg.euromad@lfmadrid.org

Portrait d’Ainara Salido, une déléguée engagée

Modélisation du Conseil de l’Union Européenne du 27 au 29 avril 2022

Portrait d’Ainara Salido, une déléguée engagée

Pas un seul accord passé sans une intervention de cette déléguée dévouée, au service du peuple italien et contre ce qu’elle qualifiait d’ « euroscepticisme » dans les discours de ses semblables. Ainara, membre de la délégation de l’Italie, a marqué tous les débats de la Commission Commerce et Industrie.

Découvrons le profil et les aspirations de cette diplomate en devenir. Après un entretien d’environ une heure, on découvre une personne engagée, sympathique et amusante avec qui on aime échanger éperdument. Voici la synthèse d’une riche et agréable discussion.

Engagée, Ainara n’était pas à sa première modélisation, passionnée de relations internationales, elle se prépare à une formation en sciences politiques dans son lycée. Elle s’est également présentée à la présidence de son école, ses priorités ? La protection des minorités et des droits des femmes. Bien qu’Ainara ait une personnalité très forte, elle reste tout de même inspirée par d’autres personnages politiques. Elle loue notamment Alexandria Ocasio-Cortez pour sa polyvalence et sa faculté à « parler aux citoyens ».

Éloquente, de nature extravertie, la déléguée a une aisance orale qu’elle cultive par de régulières prises de parole lors de présentations dont une, lors d’un cours qui a duré deux heures et demie ! Vous l’aurez compris, elle ne s’est pas réellement entraînée avant la modélisation : spontanément, elle a déjà le réflexe de parler au nom de ceux qu’elle représente et de ne pas prononcer le pronom « je ». La pratique du football a aussi contribué à nourrir son sens de la solidarité et son esprit d’équipe indispensables quand on veut négocier l’union des États.

Europhile, la déléguée venant de l’école européenne de Bruxelles rêve de devenir Présidente de la Commission, européenne bien sûr. Son souhait pour l’avenir du continent, c’est que la jeunesse soit au cœur des prochains projets. Elle sait qu’il reste « des progrès à faire » mais elle affirme aussi que c’est « à nous de changer les choses pour une Europe plus unie et unique. » Elle a manifestement foi en une jeunesse européenne dynamique, préoccupée par le progrès sur les questions de genre et d’écologie : rien de plus encourageant.

Élue meilleure déléguée de sa Commission et lauréate du prix Simone Veil, on compte retrouver Ainara dans la prochaine édition d’Euromad en présentiel, on l’espère. Il nous tarde également de la voir évoluer dans une carrière politique, mais cette fois-ci, sans modélisation.

Romane Tan Eng Teng

Journaliste d’EUROmad 2022